Notre arrivée à Nouakchott

Lundi 17 octobre 19h00 : Après 6h30 de vol, notre avion se pose à l’aéroport de Nouakchott dans l’après-midi. Ma toute première impression en sortant sur le tarmac “mais je fais comment pour respirer ?!”. Je ne sais plus quelle chaleur il faisait, mais c’était étouffant et surtout c’était la première fois que je mettais les pieds sur le sol d’un pays aussi chaud.

Arrivés dans l’aérogare, l’organisateur local attendait pour nous aider. Petit problème : notre matériel sportif n’était pas au rendez-vous car une taxe sur le transport n’avait pas été payée ! En attendant, nous découvrîmes l’accueil amical des habitants de Nouakchott et des responsables de l’hôtel.

Fin de soirée à Nouakchott

Le soir, les dirigeants de l’hôtel nous invitent à manger chez leurs amis du dromadaire farci en méchoui. Un régal, je n’ai jamais mangé un couscous aussi bon. Nous apprécions également la petite fraîcheur nocturne bienvenue après la chaleur que nous avons découvert en sortant de l’avion.

Mardi 18 octobre 05h00 : Premier réveil en Mauritanie, où je découvre les coutumes de ce pays d’accueil, notamment l’appel à la prière au petit matin.

Objectif principal de la journée : partir pour Nouadhibou, point de départ du raid et comprendre pourquoi notre matériel n’est pas au rendez-vous ?
logoAnecdote
Avant de prendre l’avion pour Nouadhibou, le photographe sort un zoom de son sac, mais juste le zoom, sans l’appareil photo. Il a la gentillesse de nous le montrer et de nous le faire tester. Quelle erreur ! en Mauritanie un aéroport est une zone militaire (tout du moins à l’époque) et il a fallu batailler dans le bureau du directeur pour lui expliquer qu’aucune photo n’avait été prise. Heureusement, nous avons pu nous faire comprendre.

Laisser un commentaire