Carte du parcours de Nouadhibou à Dakar

Tout en respectant le parcours qu’avait emprunté Arnaud de Rosnay (Nouadibhou => Nouamghar => Nouakchott => Rosso => Saint-Louis puis Dakar), nous voulions partir du nord du Maroc, rejoindre Nouadhibou pour enfin retrouver le tracé initial. C’est pour cela que le premier courrier, datant du 27 janvier 1992, fut adressé à l’Ambassade de France au Maroc. La réponse fut très claire quant au passage de la frontière entre le Maroc et la Mauritanie …

ADRComparaison
De nombreux points furent similaires entre le tracé de notre raid et celui d’Arnaud de Rosnay :

  • Le nord de la Mauritanie : avec un parcours dangereux à cause des mines qui ont été posées lors de la guerre du Sahara occidental, qui s’est déroulée de1975 à 1992 contre le Front Polisario.
  • La zone de l’Azefal : impraticable à cause de la consistance du sable et le manque de vent. L’expédition se faisait à pied en poussant le matériel.
  • La frontière mauritanosénégalaise : impossibilité de rejoindre la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal par la plage. Le raid sera dévié par Rosso, point de passage le plus proche sur le fleuve Sénégal.
  • Le passage à son embouchure du fleuve Sénégal.

Laisser un commentaire